Francia

ZAATAR  Poudre des cèdres, le pain déchiré t’enveloppe de beauté. Le pied est baigné de rameaux. Le sésame s’ouvre à mes lèvres. Le thym brille à la chaleur d’une man’ouché, lézard sur le brun d’un carrelage. Elle est tard. L’olive est vierge. L’assiette est creuse. Ta maison dort. Elles attirent le rouge sombre d’une balade en summaq. « Poèmes d’ici », L’Orient littéraire n°136, Alexandre Najjar (dir.), Beirut, octubre del 2017, p. IV ZAATAR Polvo de cedros, el pan desgarrado te envuelve de belleza. El pie está bañado de palmas. El...
  • junio 19, 2020
  • 0 Comentarios
Leer más
  AU NORD DU FUTUR     Étrangers dans la langue écartelés entre deux siècles les pieds au nord du futur nous savons le goût du désastre où quelque chose de stellaire a disparu puisqu’on ne peut arrêter la chute des astres et sur nos lèvres la cendre que fut s’élevant dans l’air rouge du matin où désormais s’enlisent nos espérances la mort nous fauche-t-elle dans l’indifférence ou bien en nous parlant doucement avec autant d’amour qu’elle peut expliquant ce qu’elle fait et pourquoi elle le fait et se...
  • junio 18, 2020
  • 0 Comentarios
Leer más
Categorías