Stéphane Chaumet

  il y a toujours une bonne raison de ne pas pouvoir dormir Goya, la guerre les atrocités quotidiennes la bêtise qui cerne la folie qui rôde les cauchemars à l’affût Goya, la soif de comprendre Goya, comprendre l’obscur de l’homme ce vieux goût du sang qui lui remonte dans la bouche la soif du mal cette gorge toujours sèche cet acharnement énigmatique à détruire Goya, l’obscur il faut bien que quelqu’un aille y voir Goya, là où bute la pensée là où le langage bute Goya, voir le...
  • mayo 11, 2021
  • 0 Comentarios
Leer más
Categorías